La digitalisation des banques

Mis à jour il y a 7 mois

La banque HSBC vient d’annoncer une vague de licenciement de 35,000 postes. Depuis 2019, le secteur bancaire a prévu la suppression de près de 100,000 postes dans le monde, notamment en Europe. Les banques se retrouvent face à un nouvel environnement économique et réglementaire qui pèse sur leur business-model et leur rentabilité. Fintechs et GAFAM redéfinissent les métiers (de l’octroi de crédit aux paiements) et les normes de la relation client pour les banques. Les banques devront relever notamment le défi de la digitalisation.

Les défis de la digitalisation pour le système bancaire

Banques privées, banques de détail ou banques d’investissement, aucun secteur de la banque ne semble échapper aux nouveaux challenges. Selon une étude de McKinsey, un tiers des banques dans le monde est confronté à des problèmes structurels de rentabilité qui pourraient mettre en péril leur survie. Au total, plusieurs centaines de milliers d’emplois auraient été supprimés dans les banques en Europe depuis la  crise des « subprimes » de 2008, selon la Fédération Européenne des Banques

Les taux bas et l’environnement économique impactent les banques

Sous l’effet des politiques de « quantitatives easing » des banques centrales, les taux sont entrés en territoire négatif. Dans cet environnement de taux bas, les produits sans risque ne rapportent plus rien. Difficile dans ce contexte de maintenir ses marges. Les banques ont pu un temps jouer sur une augmentation des volumes pour maintenir leurs gains.

Cependant, ce jeu semble avoir trouvé ses limites, comme en témoigne les vagues massives de renégociation de crédit immobilier auxquelles ont été confrontées les banques. Les produits d’appels ne peuvent pas tenir lieu de stratégie. Confrontées à une forte volatilité des marchés et à un ralentissement de la croissance, les banques doivent se réinventer.

La contrainte des nouvelles normes et de la conjoncture

On ne compte plus les nouvelles contraintes qui sont apparues pour les banques depuis la crise des subprimes : mise en œuvre de Bale III lien qui impose de ratios de fonds propres plus élevé aux banques et une pression sur leur capacité à générer des prêts, taux de dépôt négatif sur les réserves des banques avec un coût significatif malgré des aménagements. Lutte anti blanchiment renforcée, transparence sur les frais, mise en place de la norme DSP2 et de « l’open-banking » pour favoriser la concurrence, loi sur la mobilité bancaire, les banques semblent attaquées sur plusieurs fronts.

L’émergence des cryptomonnaies et du Bitcoin apparaissent même comme un symbole digital de la remise en cause du rôle central des banques.  

La digitalisation permet d’adapter la relation client avec les banques

Pour le secteur bancaire, l’heure des choix semble arrivée. Devenir un « supermarché » de la finance ou plutôt monter en gamme. Face à elle, fintechs et « robots advisors » épousent les attentes des nouveaux clients issus de la génération « millenials ».

banques digitalisation

Même si la France est restée encore relativement épargné, en comparaison de nos voisins européens, la tendance est clairement à une fermeture des agences bancaires selon une étude de Sia-Partners.

Publication originale le 21 février 2020, mise à jour le 21 février 2020

Sujet(s):

Articles recommandés