Baromètre du crowdlending – Septembre 2016


Notre baromètre du crowdlending

Le baromètre crowdlending WeShareBonds analyse mensuellement l’évolution du crowdlending en France et fournit une revue brève des actualités marquantes des secteurs du crowdfunding et de la Fintech. Après un ralentissement global de l’activité au mois d’août dû aux vacances estivales,  une rentrée en trombe était attendue et ce fût le cas : un record de 9,7 millions d’euros prêtés par les 22 plateformes sondées en septembre.

Ce baromètre est un complément à celui publié mensuellement par Mathieu Georges sur le blog crowdlending.fr, et qui constitue la référence actuelle du marché sur ce sujet. Voir le Baromètre Crowdlending.fr de septembre 2016

Les chiffres du mois

Le graphique ci-dessous relève les montants levés sur les plateformes de crowdfunding en 2015 et 2016. 55,6 millions d’euros ont été levées depuis le début de l’année. Au même stade de l’année 2015, seulement 17,1 millions d’euros avaient été levés, soit une hausse 3,25 fois plus conséquente. A titre comparatif (en supposant que le marché du crowdlending ait trois ans d’avance au Royaume-Uni), le Royaume-Uni avait multiplié les montants levés par 3,1 entre septembre 2012 et septembre 2013. Une progression encore plus importante avait été réalisée l’année suivante avec une multiplication par 4 des montants levés.

Ce mois-ci uniquement, 9,7 millions d’euros ont été prêtés contre 2,9 millions d’euros en septembre 2015

Mais derrière cette expansion époustouflante du marché se cache de nombreuses disparités entre les plateformes. En témoignent les 29 millions d’euros levés par Lendix loin devant lendosphère qui a tout de même récolté plus de 7 millions d’euros en 2016. A noter ce mois-ci la très belle performances de credit.fr (575 k€). WeShareBonds se place 7e en ce mois de septembre avec 200 k€ levés.

Le crowdlending repose également sur une bonne gestion du risque qu’il est intéressant de commenter. Le tableaux ci-dessous reprend notamment les taux de défaut des différentes plateformes. (Pour en savoir plus sur les taux de défaut, reportez-vous à notre article sur les taux de défaut et les cotations Banque de France)

PlateformeAgrémentProduction depuis le 01/01/16Dossiers financés depuis le 01/01/16Taux de défaut (en nombre de projets) source plateforme
Lendix
(+Finsquare)
IFP29 180 770 €1060,74%
Lendosphère (environnement)IFP 7 036 598 €
200%
UnilendIFP 5 149 000 €

819,95%
Credit.frIFP 3 846 000 €
730% (incidents de plus de 30 jours)
LendopolisIFP 3 682 000 €

533,84%
Prêt upIFP 1 207 268 €

641,84%
ClubfundingCIP 1 059 000 €
30%
PrexemIFP 999 000 € 270%
Greenchannel
(environnement)
CIP 779 000 €
2N/A
BoldenIFP 603 000 €
26N/A
TributileIFP 476 000 €
60%
WeShareBondsIFP/CIP 400 000 €

20%
Enerfip
(environnement)
IFP/CIP 387 200 €
2N/A
InvestbookCIP 383 000 €
2N/A
LumoIFP 369 200 €
2N/A
Les EntrepreteursIFP 308 600 €
70%
RaizersIFP 230 500 €
1N/A
Pret StoryIFP 85 010 €
3N/A
PrêtgoIFP 74 396 €
6N/A
PretPMEIFP 42 000 €
1N/A
Gwenneg (environnement)IFP/CIP 40 870 €
10%
EkairosIFP 0 €0N/A

L’actualité Fintech du mois

la Commission Européenne a décidé de ne pas réguler le marché des FinTech pour le moment, notamment en raisons des différents produits et services qui le composent (blockchain,  financement participatif…). mais principalement afin de favoriser son expansion, expansion dont les effets se ressentent dans l’emploi : le secteur bancaire traditionnel a subi une baisse de 2,4% par mois de demande d’emploi compensée par la demande en hausse des FinTech (+14,1% en 2015) et des startups françaises (+3,7%)

BNP a bien compris la transition technologique opérée et la complémentarité des banques traditionnelles avec les start-up de la FinTech : après l’annonce le mois dernier du lancement de la première app concrète de la blockchain en France pour créer un registre de titres non cotés, BNP Paribas a signé trois partenariats avec des plateformes de crowdlending exclusivement spécialisées dans les énergies renouvelables (lumo, enerfip, lendosphère) afin d’émettre des mini-obligations et permettre aux entreprises en besoin de financement, d’effectuer des transactions à la fois rapides, efficaces et sécurisées. Plus encore, sa banque digitale – Hello Bank ! – est la première à se mettre au crowdlending en nouant un partenariat avec la plateforme digitale Credit.fr. Cette alliance se traduit par la possibilité pour ses clients de créer un compte Credit.fr et y accéder directement depuis leur espace client. Autre signe de la complémentarité entre les banques traditionnelles et la FinTech, l’arrivée de l’ex-CEO de la Lloyds chez Funding Circle, Eric Daniels.

BNP Paribas a signé des partenariats avec les plateformes de crowdlending Lumo, Enerfip et Lendosphère.

A noter la levée de fonds record de 7 millions d’euros pour une FinTech française réalisée par Lydia, peu après avoir annoncé la création d’une carte – payante en premier lieu – dont le paramétrage des fonctionnalités sera à la main de l’utilisateur. Cette étape marque ainsi une nouvelle étape de la désintermédiation bancaire. Deux autres levée de fonds ont fait du bruit ce mois-ci : celle de 55 millions de dollars de la blockchain Ripple mais surtout celle de la start-up américaine AirBnB  de 555,5 millions de dollars, ce qui fait d’elle la deuxième start-up de la Silicon Valley en terme de valorisation (30 milliards de dollars).

Côté crowdfunding, Ulule, la plateforme de financement participatif avec contreparties, a annoncé l’ouverture prochaine d’une boutique dans le 3ème arrondissement qui présentera une sélection de projets financés et organisera des rencontres entre les porteurs de projets et les ‘ululeurs’.

En somme, dans un contexte de taux d’intérêts négatifs (Janet yellen a laissé entendre que le taux directeur de la FED pourrait atteindre – 9% dans les années à suivre) où les scandales bancaire se suivent (Deutsche Bank, Wells Fargo) et se ressemblent, la voie royale s’ouvre au crowdlending qui est désormais plus qu’une simple alternative.

Plateformes analysées :

Ce baromètre est désormais réalisé à partir des 22 plateformes de crowdlending suivantes:

Lendix (+Finsquare) – UnilendLendosphereLendopolisCredit.frClubfundingPrexemPretup – Greenchannel – Lumo – Bolden – Tributile – Investbook – Enerfip – Raizers – WeShareBonds – Les Entreprêteurs – Prêtgo – Prêtstory – Pret PME – Gwenneg – Ekairos

Nos baromètres précédents:

Août 2016Juillet 2016, Juin 2016, Mai 2016, Avril 2016

 

 


Voir les commentaires