Covid-19 – Les crédits soutenus par les États

Les solutions des gouvernements pour sauver les pays, Les crédits dans le monde, coronavirus et crédit, les

Mis à jour il y a 3 mois

La crise de 2008 était une crise à l’origine financière qui avait contaminé la sphère réelle. L’actuelle crise COVID-19 est une crise sanitaire qui provoque un ralentissement brutal de l’économie. En attendant plus de visibilité sur la durée de la crise, les états et les banques centrales agissent activement pour éviter quoiqu’il en coûte une paralysie des économies, y compris via des allégements réglementaires sur les « stress-tests » bancaires et les soutiens étatiques. Plans d’allégement ou de reports de charges, interventions massives des banques centrales : les modes d’actions sont variables. Tour d’horizon des mesures phares destinées à soutenir le crédit aux entreprises.

France (PIB : 2 707 mds $)

  • Garantie de l’Etat de 300 milliards d’euros sur les nouveaux crédits aux entreprises
  • Garantie de 70% à 90% selon la taille de l’entreprise dans la limite de 25% du CA
  • Gestion via la BPI

Allemagne (PIB : 3 863 Mds $)

  • Garantie de l’Etat de 800 milliards d’euros sur les nouveaux crédits aux entreprises
  • Garantie de 80% à 90% selon la taille du crédit
  • Gestion de via Kfw

Italie (PIB : 1 988 Mds $)

  • Enveloppe de 25 milliards d’euros de soutien aux emprunteurs
  • Injection à terme de 340 milliards d’euros de liquidité sur le marché du crédit

Espagne (PIB : 1 397Mds $)

  • Garantie de l’Etat de 100 milliards d’euros de crédits aux entreprises

Royaume-Uni (PIB : 2 743Mds $)

  • Plan non limitatif de 330 milliards de livres (400 milliards de dollars) de garanties de prêt aux entreprises

USA (PIB : 21 439Mds $)

  • Plan comprenant 500 milliards de dollars pour les prêts et soutien aux entreprises industrielles et 350 milliards pour les prêts aux PME

Chine (PIB : 14 140Mds $)

  • Baisse du ratio de réserve obligatoire des banques, libérant 550 milliards de yuans (70,6 milliards d’euros) après un premier baisse en janvier injectant 100 milliards d’euros

Japon (PIB : 5 154Mds $)

  • Enveloppe de 1 500 milliards de yen (13,4 milliards d’euros) pour soutenir les prêts aux entreprises, dans l’attente d’un plan plus massif

Publication originale le 31 mars 2020, mise à jour le 31 mars 2020

Sujet(s):

Articles recommandés