Qui sont les « Français de l’étranger » ?


Acteur moteur de la construction européenne, membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, la France est également présente sur le plan international. Le nombre de Français inscrits au registre mondial des Français établis hors de France ne cesse d’augmenter ; Focus sur une population « expatriée » de près de 2,5 millions de personnes.

 

Les “Français de l’étranger” en quelques chiffres

La France compte de nombreux expatriés sur tous les continents. Une estimation établie par le Quai d’Orsay les évaluait à 2,5 millions en 2017, soit 1,5 million de plus qu’en 2000.

Où se trouvent les Français de l’étranger ?

Près de 50% des expatriés sont établis en Europe, dont un tiers dans l’Union Européenne, juste devant l’Amérique du Nord. Parmi les Français de l’étranger établis en Europe, il existe même une assez forte prépondérance pour les pays frontaliers. Néanmoins, un rééquilibrage est en cours puisque les Français sont de plus en plus présents dans des zones dynamiques parfois éloignées. Ils représentent par exemple le premier contingent européen à Shanghai.
A noter : l’inscription au registre mondial est vivement conseillée mais pas obligatoire, de ce fait, certains Français expatriés ne se font pas connaître des services consulaires, les estimations sont donc à manier avec prudence.

Existe-t-il un « expatrié-type » ?

Les statistiques révèlent que 60% des Français de l’étranger ont entre 18 et 60 ans, il y a donc une prééminence des personnes en âge de travailler. Cette part de la population française, intégrée socialement comme professionnellement, compte presque autant de femmes que d’hommes. Le niveau de formation et les revenus des Français de l’étranger sont supérieurs à la moyenne nationale La plupart des expatriés français ont connu plusieurs pays d’expatriation, 50% sont partis depuis plus de 5 ans et 1/3 depuis plus de 10 ans.

Une fuite des cerveaux ?

Moins d’un quart des Français de l’étranger ayant 55 ans et plus, ce ne sont pas tant les retraités qui quittent le territoire pour couler de vieux jours au soleil mais plutôt les jeunes actifs.
La motivation première des expatriés se trouve généralement dans la recherche d’opportunités au niveau professionnel. En effet, à la question « Pourquoi vous êtes-vous expatrié ? », 38% répondent « Pour progresser dans la vie professionnelle » selon un sondage Ipsos. Les Français de l’étranger représentent une population dynamique, puisqu’ils sont 80% à exercer une activité professionnelle (la moyenne nationale s’élève à 64%).
Comme nous l’avons vu précédemment, un niveau d’études élevé est l’une des caractéristiques majeures de la population expatriée. En effet, plus de 50% des Français de l’étranger disposent d’un niveau équivalent à un master ou doctorat, toute classe d’âge confondue. A titre de comparaison, 12,5% de la population dispose d’un niveau supérieur à Bac+2 en France métropolitaine. Cela se retrouve dans un niveau de revenus élevé puisque la majorité des expatriés déclarent un revenu supérieur à 30.000€, contre un salaire annuel médian de 20.000€ en France métropolitaine.

Une expatriation définitive ?

Source : Ipsos

Le retour en France, même s’il est souvent envisagé avec inquiétude, ne semble exclu que pour moins d’un Français sur 5.
Si l’élite intellectuelle française choisit parfois de partir à l’étranger pour trouver de meilleures conditions de vie, de travail, et des salaires plus avantageux, l’expatriation reste favorable aussi bien au pays d’accueil qu’au pays d’origine. En effet, la population établie hors de France constitue un terrain propice au développement futur des échanges économiques et culturels, et les Français de l’étranger ont un impact certain sur l’économie française.

Pour en savoir plus sur l’impact des expatriés sur l’économie française, téléchargez notre livre blanc :

Impact des expatriés sur l'économie française


Voir les commentaires