La logistique : un secteur dynamique

Mis à jour il y a 4 mois

La crise du Covid-19 – qui on l’espère tous s’estompera en 2021 ! – a mis au premier plan l’importance de la logistique. Dans une économie par ailleurs partiellement sclérosée, les nouvelles contraintes ont poussé de nombreux secteurs (restauration, commerces, distributeur) à innover et à modifier leur mode de distribution en développant par exemple la livraison.

Les plus agiles dans le domaine, comme Amazon, ont su en tirer parti. Avec notamment le développement de l’e-commerce qui s’est accéléré avec la crise. À la clé, de nouveaux modes d’organisation mais également des répercussions sur un des segments de l’immobilier, celui des entrepôts et des plateformes logistiques. L’occasion d’un focus sur deux sociétés financées récemment sur WeShareBonds. La foncière Soremi qui a réalisé une opération de marchand de biens sur des entrepôts, et la société Ontime; un des leaders du transport et de la logistique en Espagne qui cherche actuellement à lever jusqu’à 1 million d’euros.

La logistique, une activité centrale

La logistique est souvent une donnée invisible pour le consommateur final, mais un élément essentiel pour la réussite de nombreuses entreprises.

La crise sanitaire révélateur des contraintes logistiques

La crise sanitaire, a permis de mesurer l’importance de la logistique. Ainsi les campagnes de vaccination menées actuellement dans de nombreux pays illustrent les problématiques complexe; tel que l’approvisionnement sécurisé, le stockage, la conservation et la distribution des vaccins dans un contexte mondialisé. Récemment l’épisode des pénuries de masques sanitaires avait montré la dépendance à certains produits devant être acheminés de l’autre bout du monde.
Différentes études se sont penché sur la dispersion de la chaine de valeur. Un blocage à l’autre bout du monde entrainant des difficultés de productions ou l’exposition, entraine une vulnérabilité lié à certaines catégories de produits importé.

A l’heure ou PSA-Fiat-Chrysler ont annoncé leur rapprochement, le règne de la relocalisation et des circuits courts n’est sans doute pas pour tout de suite. Les files interminables de camions observées à la frontière du Royaume-Uni suite au «lock-down » sont également là pour en témoigner ; sans compter les contraintes nouvelles liées au Brexit). De plus, avec la reprise de la croissance, combinée au fait que les sociétés avaient massivement puisé dans leurs stocks en 2020 ; on assiste actuellement à une pénurie de conteneur. Leur prix pour les trajets France-Chine a bondi de 3000 ou 4000 dollars à plus de 10000 ; signe que cela reste une activité clé.

Nouvelles habitudes et accélération de tendance.

Livraison à domicile, « click-and-collect », « drive-in”, « logistique du dernier kilomètre ». Ces mots font désormais partie du vocabulaire courant. La crise a joué le rôle d’accélérateur de tendance. Les consommateurs s’étant tourné parfois pour la première fois vers les solutions de e-commerce avec l’émergence de nouvelles catégorie. Contraints, commerçant comme consommateurs ont dû innover et privilégier de nouveaux modes de distribution. Pour le Noel 2020, La Poste a ainsi traité environ 4 millions de paquets par jour contre 3,1 millions pour la même période en 2019.
Amazon qui profite pleinement de ces nouvelles tendances possède ainsi déjà 20 entrepôts logistiques en France. De plus, elle met en place de nombreux projets d’implantations, qui ont parfois fait polémique. Sur le plan international, la société de Seattle vient même d’annoncer une première : l’acquisition de sept Boeing auprès de Delta Airlines et quatre à WestJet Airlines qui intègrent sa flotte. Elle comprend actuellement des avions loué. Le mouvement s’amplifie, faisant de la distribution sa priorité et un élément compétitif clé. Amazon possède par ailleurs des dizaines de milliers de camions. La livraison par drone sera-t-elle la prochaine étape ?

Source : Amazon

Les entrepôts des actifs résiliant en 2020

Face aux difficultés économiques, alors que « pierre » semble avoir continué à jouer le rôle des valeurs refuge ; certains actifs comme des grandes foncières commerciales cotées (Unibail-Rodamco-Westfield, Klépierre) ont particulièrement souffert. Tandis que le spécialiste des actifs logistique Argan a traversé 2020 sans encombre.
Les SCPI qui ont maintenu un rendement moyen de l’ordre de 4%; ont connu des fortunes diverses selon le créneau. Alors que celles liées à l’hôtellerie ont vu leur rendement divisé par deux ; le rendement des actifs de commerce aurait diminué de 15%, cas similaire dans une moindre mesure des actifs diversifiés et de bureau. À l’inverse le rendement des actifs liés à la logistique et à la santé s’est maintenu.

image.png

Graphique : WeShareBonds source Linxea

Selon Cushman&Wakefield, l’investissement en entrepôts logistiques aurait atteint malgré la crise le chiffre remarquable. 2,1 milliards d’euros en France au premier semestre 2020. L’immobilier logistique représente désormais 15% à 20% des surfaces d’entrepôts (5 à 10% il y a cinq ans), porté par les livraisons et l’e-commerce. Lorsque l’on sait que le « dernier kilomètre » représenterait plus de 50% du coût global de la chaine logistique. Avoir des entrepôts stratégiquement placés prend tout son sens. De fait la demande concerne autant les méga-entrepôts que les plus petites structures. Ceci est dû au développement de zones de stockage directement sur les points de ventes, avec des unités en centre-ville. Dernière initiative en date par exemple la réhabilitation de l’ancienne « Gare des Gobelins » en zone de logistique; au cœur du 13ᵉ arrondissement de Paris.

Case studies : Soremi et Ontime

WeShareBonds permet de financer des « corporates » de tous secteurs et des acteurs du secteur de l’immobilier (promoteurs, marchand de biens, foncières). Deux opérations récentes sur la plateforme ont mis à l’honneur le secteur de la logistique.

Soremi : une opération de promotion et de marchand de bien sur des actifs de la logistiques

La foncière Soremi – fondé par Julien Nessim qui a emprunté plusieurs fois sur WeShareBonds – a ainsi récemment levé 2,6 millions d’euros sur WeShareBonds via l’opération Saint-Etienne du Rouvray près de Rouen. Il s’agissait d’une opération de promotion immobilière consistant en la restauration d’un bâtiment et la construction d’un ensemble immobilier. Ces actifs ayant vocation à être loués à des acteurs internationaux de la logistique et de l’e-commerce. Plus précisément le projet a permis de signer des baux en l’état futur d’achèvement (BEFA) combinés à une revente « clé en main » prévue à un investisseur institutionnel.

image.png

Source : WeshareBonds- Soremi

Ontime : un acteur de la logistique en croissance

Le groupe Ontime est l’un des leaders de son secteur en Espagne, il est également implanté au Portugal depuis 2018. Créé il y 30 ans par son dirigeant actuel, il comprend désormais 900 personnes. Il est spécialisé dans les activités de logistique et de transport de marchandises et de courriers… Ses principales activités vont du transport (marchandise, palette, courrier); à la logistique (8 centres de stockage); l’archivage et la messagerie digitale ; les solutions e-commerce ; et marginalement le transport de passagers et les déménagements.

La société profite de plusieurs tendances : la prime aux acteurs établis permettant d’optimiser les coûts et de respecter les normes environnementales, la transformation numérique, l’essor de l’e-commerce et la problématique du « dernier kilomètre ». La crise du Covid-19 a beaucoup plus touché les secteurs aérien et ferroviaire que le secteur routier. Si l’année 2020 devrait être marqué par un recul global du secteur de 5% après plusieurs années de croissance ; un rebond est prévu en 2020. Le groupe s’est développé par croissance organique et externe et aura doublé de taille en deux ans, tout en en gardant un taux d’EBITDA confortable à 2 chiffres. La société a réalisé en septembre 2020 une levée de fonds propres significative et recherche par ailleurs jusqu’à 1M chez WeShareBonds pour poursuivre son plan de développement.

Publication originale le 7 janvier 2021, mise à jour le 24 mars 2021

Sujet(s):

Articles recommandés