Le shadow banking soutient-il le développement des PME ?


Le Shadow Banking englobe tout ce qui n’apparaît pas sur le bilan des banques

Le shadow banking, dont le terme shadow signifie différent, ou encore alternatif, consiste au financement des entreprises par tout autre acteur ou voie différente du système bancaire classique. On y retrouve par exemple le private equity, le crowdfunding, le crowdlending ou P2P Lending, tous les fonds privés, ou encore les véhicules de titrisation qui n’appartiennent pas aux banques. Le shadow banking, au moins en partie, participe donc bien à l’économie et plus particulièrement au développement des PME, puisqu’il les finance en partie.

Le Shadow Banking est parfois décriée par la presse et le grand public, souvent par méconnaissance de ce qu’englobe cette notion, ou tout simplement parce qu’aucune institution internationale ou nationale n’a encore été capable de s’accorder sur ce que le Shadow Banking contient. Pourtant le terme « shadow », si l’on en revient à sa définition première, ne renvoit pas à une notion négative : au Royaume-Uni l’opposition forme systématiquement un gouvernement miroir, alternatif, au gouvernement en place ; il s’agit du shadow cabinet.

Le Financial Stability Board (FSB) a publié en novembre 2015 un rapport qui fait autorité sur le sujet, et classifie le Shadow Banking en fonction de ses fonctions économiques, comme le montre le découpage ci-dessous :

Fonction économiqueDéfinitionExemples
EF1Management of collective investment vehicles with features that make them susceptible to runsFixed income funds, mixed funds, credit hedge funds, real estate funds
EF2Loan provision that is dependant on short-term fundingFinance companies, leasing companies, factoring companies, consumer credit companies
EF3Intermediation of market activities that is dependent on short-term funding or on secured funding of client assetsBroker-dealers
EF4Facilitation of credit creationCredit insurance companies, financial guarantors, monolines
EF5Securitisation-based credit intermediation and funding of financial entitiesSecuritisation vehicles
source : FSB, novembre 2015

 

 

De nouvelles formes de financement, comme le P2P Lending ou crowdlending, financent les PME

Une fois que l’on sait que tout ce qui n’apparaît pas sur le bilan d’une banque peut être considéré comme du Shadow Banking, et que l’on connait au moins une autre manière de financer une entreprise, ne serait-ce que par une augmentation de capital faisant intervenir un fonds d’investissement, on comprend bien que les banques ne sont pas les seules à jouer un rôle dans le développement économique.

Le financement participatif fait de plus en plus parler de lui ces dernières années, et même s’il s’agit encore à date d’une infime poche de financement en comparaison des banques, notamment en France, il contribue à faire connaître les avantages du financement des PME auprès d’un large public, et tend à démontrer qu’il existe aujourd’hui des alternatives bancaires crédibles, pour les entrepreneurs comme pour les investisseurs.

Ne pas passer par une banque pour un financement ou un placement, c’est participer au Shadow Banking


Voir les commentaires