Pourquoi pour de mêmes ratios financiers, deux entreprises peuvent-elles avoir une note et un taux d’intérêt différents ?


Les plateformes de crowdlending proposent aux particuliers de prêter contre rémunération à des entreprises, auxquelles elles attribuent souvent une note (A, B, C ; dynamique, équilibré, etc.), à un taux d’intérêt fixe (sans enchères). Lorsqu’un investisseur potentiel, un client, étudie plusieurs dossiers d’investissement, il constate parfois que deux entreprises possédant des ratios financiers similaires, reçoivent des notes et des taux d’intérêt différents. Nous avons choisi d’expliquer pourquoi vous pourriez être amené à rencontrer cette divergence, en prenant comme base le processus d’analyse crédit mis en place par WeShareBonds.

N.B. : WeShareBonds attribue bien une note à chaque entreprise, mais ne présente pas cette note sur la fiche projet présentée sur le site. En effet, l’AMF a demandé à WeShareBonds de restreindre l’accès à cette information le temps que l’Autorité produise une doctrine encadrant cette pratique, notamment vis-à-vis des plateformes actuelles qui possèdent chacune un système de notation propre.

Nous distinguons plusieurs groupes de causes possibles quant aux divergences de note et de taux d’intérêt, versus des ratios financiers similaires ; nous donnons ci-dessous les grandes lignes. Les divergences observées peuvent venir d’un groupe en particulier, ou d’une combinaison de plusieurs groupes.

La taille de l’entreprise

La première cause de divergence peut tout simplement être est liée aux tailles respectives des entreprises.

Exemple :

Les ratios de dette financière nette sur EBITDA en 2015 et 2016 sont similaires pour les entreprises A et B. Cependant, l’entreprise A est 5 fois plus grosse que l’entreprise B. En effet, l’entreprise A a un EBITDA de 500 k€ et l’entreprise B, un EBITDA de 100 k€, et l’entreprise A a une dette financière de 1000 k€ et l’entreprise B, une dette financière de 200 k€.

 Entreprise AEntreprise B
EBITDA500100
Dette financière nette1000200
Dette financière nette / EBITDA22

La taille de l’entreprise, qu’on assimile en général, à son chiffre d’affaires, ou sa marge brute, ou son EBITDA, est un élément majeur, car avec la taille vient en général plus de diversification clients, de marchés… et donc moins de risque.

Toutes choses égales par ailleurs, lorsque la taille augmente, le risque baisse

Le secteur

La deuxième explication possible est liée aux secteurs des deux entreprises. Certains secteurs sont simplement plus cycliques ou moins prévisibles que d’autres.

Pour les mêmes ratios en 2015 et 2016, l’entreprise A qui exerce dans le bâtiment et les travaux publics, a une activité moins prévisible que l’entreprise B qui est un sous-traitant aéronautique, dont le principal client a 10 ans de carnet de commandes devant lui.

Un secteur réputé cyclique et prévisible offre un risque plus faible

Le management

Enfin, mêmes si tous les autres éléments sont « égaux », une note de crédit repose également sur des éléments qualitatifs, notamment la qualité du management. On a d’ailleurs l’habitude de dire chez WeShareBonds que les chiffres font 50% du crédit et les « hommes » font le reste. La confiance dans le management est donc un facteur incontournable d’une décision de crédit.

Les chiffres font 50% du crédit et les « hommes » font le reste

 

 


Voir les commentaires