Suivi du marché


Marché en spot

 FranceImmobilierBelgique
Projets en cours de financement
2080
Montant en collecte3 630k€1 670k€
0k€
Nouveaux projets100
Taux moyen7,02%
9,38%
Montant moyen en collecte
182k€
209k€
Maturité moyenne54 mois15 mois

YTD

 FranceImmobilierBelgique
Montant levé à date
47 411k€29 612k€
4 247k€
Projets financés4386621

2015 to date

 FranceImmobilierBelgique
Montant levé à date
80 946k€
59 162k€
8 399k€
Projets financés84914053
Taux de défaut1,28%

Economie


  • Le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz déplore le « chacun pour soi » de la zone euro au sein de laquelle la réussite des uns se fait au détriment des autres. En résulte des performances économiques inférieures à celles des autres pays de l’UE et bien inférieures à celles des Etats-Unis (pourtant épicentre de la crise) ainsi que l’augmentation des disparités, tant entre les pays que sur un plan intérieur. Quatre explications sont évoquées par le Nobel : l’introduction de l’euro, une mauvaise gouvernance économique – en témoignent le choix de l’austérité et les réformes structurelles mal exécutées – des qualités de vie trop coûteuses et enfin l’impossibilité d’avoir recours aux politiques budgétaires et monétaires à cause de la monnaie unique. L’économiste nous donne sept axes d’amélioration pour sauver l’euro, à commencer par l’abandon des critères exigeant que le déficit budgétaire n’excède pas 3% du PIB. (Zone euro : la réforme ou le divorce)

Finance


  • La startup de messages et photos éphémères Snapchat envisage une entrée en bourse par OPV d’ici le début de l’année 2017. En effet, l’entreprise qui s’est récemment rapprochée de banques d’investissement pourrait être valorisée à 20 milliards de dollars. En constante évolution, l’application d’Evan Spiegel avait refusée une offre de 3 milliards de dollars de Facebook et misé jusqu’ici sur des investissements privés pour continuer son expansion (2,4 milliards de dollars levés auprès de géants comme Alibaba).
    (Snapchat vise une introduction en bourse)

Crowdlending


  • L’ancien PDG de la Lloyds Eric Daniels – qui a dirigé le groupe pendant la crise et mené la fusion avec HBOS -rejoint Funding circle, la plateforme de financement participatif britannique. Dans un contexte d’expansion de l’entreprise aux Etats-Unis, Daniels est le quatrième banquier traditionnel embauché en moins d’un an par la fintech londonienne qui cherche à tirer parti des deux mondes. (Ex-Lloyds CEO joins board of P2P lender Funding Circle)

Voir les commentaires