Morning call du 12/11/2016 – Revoir la fiscalité environnementale ?


Suivi du marché


Marché en spot

 FranceImmobilierBelgique
Projets en cours de financement
30190
Montant en collecte5033k€6305k€
0k€
Nouveaux projets312
Taux moyen5,74%
9,45%
Montant moyen en collecte
168k€
625k€
Maturité moyenne70 mois19 mois

YTD

 FranceImmobilierBelgique
Montant levé à date
64 574k€32 937k€
5 800k€
Projets financés5458126

2015 to date

 FranceImmobilierBelgique
Montant levé à date
98 109k€62 487k€
9 952k€
Projets financés95615558
Taux de défaut1,28%

French Tech


  • Contrairement à certaines idées reçues, le modèle des start-up françaises fonctionne comme l’expose le baromètre annuel de EY et France Digitale.
    En effet, Les 224 start-up analysées ont enregistré un chiffre d’affaires total de 4,2 milliards d’euros, soit une progression de 39 % par rapport à 2014, contre 37 % de hausse l’an passé par rapport à 2013, résultat particulièrement lié aux performances des start-up réalisant entre 5 et 50 millions d’euros de chiffre d’affaires. Premier mythe cassé : les start-up ne créent pas d’emplois sauf à l’étranger. C’est faux, puisque pour un emploi créé à l’étranger par une start-up française, deux le sont en France. Et la croissance des créations d’emplois reste soutenue, avec 27 % de plus en 2015 qu’en 2014. En moyenne, c’est 13 jobs que chaque start-up a créés l’année dernière, avec un total de 2.945 emplois. L’immense majorité (92 %) sont des CDI et 74 % du total sont très qualifiés (niveau master). Un mouvement qui ne va pas s’arrêter puisque 94 % des dirigeants déclarent vouloir encore embaucher cette année.
    Second mythe : la France ne parvient pas à créer des champions mondiaux. Faux encore une fois puisque 29 % des pépites françaises ont été soutenues par des capital-risqueurs étrangers l’année dernière, et notamment une sur deux pour celles qui réalisent déjà plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires.
    (Emploi, croissance, rentabilité…la French Tech tord le cou aux idées reçues)

Trump vs Fintech


  • L’élection de Donald Trump comme 45e président des Etats-Unis va probablement avoir un impact sur les fintech américaines qui ont manifesté leur désarroi depuis les résultats.
    Tout d’abord, les investissements dans les fintech vont certainement ralentir mais ceci est dû à l’incertitude créée sur les marchés financiers par l’élection. Ensuite, alors que les fintech demandent depuis quelques mois à avoir une régulation plus adaptée et plus précise, Donald Trump va tenter de mettre son programme à exécution en empêchant la création de nouvelles agences de contrôle et surtout abolir le CFPB, la cellule de contrôle américaine la plus conciliante pour les fintech. Enfin, en voulant limiter l’immigration aux Etats-Unis, « the Donald » va passer à côté de start-up prometteuses et de main d’oeuvre.
    Cependant, la révolution technologique est telle que le président républicain va devoir faire des compromis.
    (here’s what a trump presidency means for US fintech)

Economie


    • Le poids des dispositifs fiscaux défavorables à l’environnement est supérieur à ceux qui lui sont favorables, pointe la Cour des comptes dans une enquête sans concession. En effet, Entre 2010 et 2015, le montant des dépenses fiscales favorables à la protection de l’environnement est passé de 6,88 milliards d’euros en 2010 à 4,97 Milliards d’euros en 2015. A l’inverse, les dépenses fiscales défavorables ont augmenté de 6,04 à 6,9 Milliards d’euros sur la même période. Mais, au-delà de ces chiffres, l’enquête fait également ressortir une accumulation de dispositifs sans cohérence d’ensemble, leur mauvaise évaluation et les incertitudes sur leur efficacité, notamment en ce qui concerne le traitement du gazole qui parait injustement préférentiel.
      Face à cela, la Cour des Comptes favorables, pointe la Cour des comptes formule plusieurs recommandations à commencer par une déclinaison des mesures par secteur.
      (Fiscalité environnementale : la Cour des comptes dénonce les dispositifs en vigueur)

Publication originale le 12 novembre 2016, mise à jour le 9 mars 2017

Sujet(s):

Articles recommandés