Suivi du marché


Marché en spot

 FranceImmobilierBelgique
Projets en cours de financement
36150
Montant en collecte4502k€5420k€
0k€
Nouveaux projets200
Taux moyen6,17%
9,66%
Montant moyen en collecte
125k€
709k€
Maturité moyenne60 mois19 mois

YTD

 FranceImmobilierBelgique
Montant levé à date
67 695k€35 142k€
6 050k€
Projets financés5608927

2015 to date

 FranceImmobilierBelgique
Montant levé à date
101 231k€64 692k€
10 202k€
Projets financés97116359
Taux de défaut1,28%

Fintech


  • Si les projets ne manquent pas pour créer des jeunes pousses disruptives dans la finance, leurs promoteurs partagent la même difficulté : recruter les équipes les mieux à même de les accompagner. Les offres sont abondantes (100 % des sociétés membres de France Fintech recrutent et leurs effectifs ont augmenté de 30 % entre 2015 et 2016) et ce ne sont pas les demandes d’emploi qui manquent mais celle-ci doivent être accompagnées de qualifications différentes de la finance classique.
    Anaïs Raoux, déléguée générale de l’association France Fintech, vient de créer Wake UP, une « école de la fintech » payante (2.000 euros hors taxe) pour élargir le vivier de recrues de ces jeunes pousses. Une première promotion de quinze cadres de la finance à haute compétence technique inaugurera en février 2017 cette formation qui s’étalera sur six semaines le samedi dans les locaux de Mangopay à Paris. (En France, une école de la fintech pour former les banquiers)

crowdlending


  • A l’heure où s’ouvre la COP22 dédiée à la mise en œuvre de l’Accord de Paris, Lendosphere montre qu’il existe, en France, un potentiel très dynamique pour le financement citoyen de la transition énergétique. En moins de 2 ans, plus de 10 millions d’euros ont été prêtés par des particuliers pour 44 projets d’énergie renouvelable présentés sur la plateforme.
    Dotée d’un agrément CIP, la plateforme présente un taux défaut nul grâce à 4200 membres actifs et par la mise en place de taux plus bas pour les riverains des projets. (Lendosphere : cap des 10 millions d’euros en crowdlending et des minibons pour la transition énergétique)
  • Objectif atteint pour le fonds Prêtons Ensemble. Eiffel Investment Group, une société de gestion spécialiste du crédit, annonce ce matin avoir bouclé à 100 millions d’euros ce véhicule dédié aux prêts en ligne (crowdlending). Les groupes de protection sociale MGEN et Klesia investissent chacun 15 millions. Prêtons Ensemble avait réalisé avant l’été un premier closing à 70 millions d’euros, apportés par Aviva France (50 millions) et AG2R La Mondiale (20 millions).
    Ayant déjà investi à travers huit plateformes, le fonds Prêtons Ensemble vise à financer au moins 20.000 prêts dans plusieurs pays européens, en privilégiant peu à peu les PME et TPE françaises qui devront représenter 90% de son exposition, à mesure que le marché tricolore du crowdlending s’étoffera.Le fonds vise un rendement annuel net de 4 à 5%. (Eiffel Investissement boucle un fonds de 100 millions d’euros)

Voir les commentaires