Suivi du marché


Marché en spot

 FranceImmobilierBelgique
Projets en cours de financement
30191
Montant en collecte5944k€6455€
265k€
Nouveaux projets300
Taux moyen6,16%
9,50%
Montant moyen en collecte
205k€
343k€
Maturité moyenne63 mois18 mois

YTD

 FranceImmobilierBelgique
Montant levé à date
59 930k€32 467k€
5 037k€
Projets financés5137923

2015 to date

 FranceImmobilierBelgique
Montant levé à date
93 466k€62 017k€
9 189k€
Projets financés92415355
Taux de défaut1,28%

Epargne et placements


  • Si l’assurance-vie est toujours le placement préféré des français (37% du patrimoine financier des ménages français selon la Banque de France) notamment parce que le rendement brut des « fonds euros » est fixé à un niveau moyen actuel de 2,3% avec une garantie en capital, a-t-elle vocation à le rester ? Aujourd’hui, la question de la pérennité des rendements proposés par les fonds euros se pose, dans la mesure où une grande partie des sous-jacents est constituée d’obligations publiques dont les rendements ont suivi l’évolution de la baisse des taux, évolution dont s’est inquiété le Haut conseil de Stabilité Financière (HCSF), organisme de régulation créé en 2013 et présidé par Michel Sapin. N’oublions pas non plus que 10% des ménages les plus fortunés de France disposent de plus de 50% des encours d’assurance-vie. La question d’un nouveau modèle limitant la liquidité comme le préconise le HSCF afin d’éviter une crise systémique pénalisant les épargnants est ainsi légitime. Trouver des actifs qui permettent de financer les rémunérations promises et transférer une partie du risque comme cela est le cas avec les contrats en UC apparaît comme une nécessité pour les assureurs, et, le crowdlending, notamment structuré via des fonds de créances diversifiées (en partie in fine, en partie amortissable), pourrait constituer un produit attractif. (Menace sur l’assurance-vie ?)

Fintech


  • Le paysage mondial de la Fintech, ces entreprises qui réinventent les services financiers grâce à la technologie, se diversifie un peu. Les Chinois dominent plus que jamais, devant les Américains, mais des startups émergent de nombreux autres pays, en Europe, mais pas seulement. Voilà les enseignements du top 100 réalisé par KPMG.
    Concernant la France, on retrouve trois fintech : Lendix réalise une belle performance en se plaçant à la 32e place, Leetchi et Fluo font également partie du classement. En revanche, Slimpay, seule fintech française du top 100 l’an dernier n’y figure plus.
    (Trois françaises dans le top 100 des fintech : Lendix, Leetchi et Fluo)

Voir les commentaires