Suivi du marché


  • Marché en spot
     FranceImmobilierBelgique
    Projets en cours de financement
    2390
    Montant en collecte4717k€2070€
    0k€
    Nouveaux projets400
    Taux moyen6,02%
    9,33%
    Montant moyen en collecte
    205k€
    230k€
    Maturité moyenne49 mois16 mois
    YTD
     FranceImmobilierBelgique
    Montant levé à date
    53 357€30 562k€
    5 037k€
    Projets financés4796923

    2015 to date

     FranceImmobilierBelgique
    Montant levé à date
    86 893k€60 112k€
    9 189k€
    Projets financés89014355
    Taux de défaut1,28%

Economie


  • Les personnes soumises à l’ISF reversent parfois leurs revenus imposables à des holdings, une « optimisation fiscale abusive » selon Bercy qui aurait décidé de prendre la tangente en 2017 en réintégrant les revenus reversés dans ces holdings dans le calcul de l’impôt. Les gains estimés de l’Etat s’élèveraient à 50 millions d’euros si cette mesure venait à passer. (ISF : un mécanisme  » anti-abus  » prévu dans le projet de budget 2017)

 

  • Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi – l’une des mesures phare de la politique économique de François Hollande – se révèle très décevant. Pour rappel, ce dispositif est un crédit d’impôt sur la masse salariale de 4 % au titre de 2013 et de 6 % ensuite, ciblant les salaires jusqu’à 2,5 fois le smic. Son objectif déclaré était de doper la compétitivité des entreprises françaises. A t-elle été dopée ? Le chômage a t-il baissé grâce à cette mesure ? L’investissement et les salaires ont-ils progressés ? Certes, le CICE a eu un effet direct de l’ordre de 50 000 à 100 000 emplois créés ou sauvegardés sur la période 2013-2014, mais rappelons qu’après les allégements de charges du gouvernement Juppé sur les bas salaires en 1997, 200 000 à 400 000 emplois avaient été crées en trois ans. Le CICe a non seulement eu un impact décevant sur l’emploi mais a également eu un effet discuté sur les marges, inexistant sur l’investissement, la R&D et les exportations. Plus encore : et si ce crédit d’impôt avait eu pour effet de faire baisser les prix de vente ? « Ce serait alors un scénario noir : on a financé le CICE en partie en augmentant la TVA [passée de 19,6 % à 20 % au premier janvier 2014] et il aurait servi à baisser les prix de vente. C’est le serpent qui se mord la queue ! Ce ne serait pas favorable aux entreprises, et très peu à l’Etat », redoute M. Askenazy. (Emploi : le bilan décevant des premières années du CICE)

 

  • Les quatorze membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), réunis mercredi 28 septembre à Alger, sont finalement parvenus à dégager un accord de principe sur la baisse de la production, afin de faire remonter les cours du pétrole. L’organisation ramènerait sa production entre 32,5 et 33 millions de barils par jour (contre 33,24 millions aujourd’hui). Quatre questions – auxquelles le quotidien Le Monde répond dans le lien ci-dessous – se posent alors : Quel sera l’impact sur les prix ? Pourquoi cet accord est une surprise ? Pourquoi un tel revirement de l’Arabie Saoudite ? Pourquoi les analystes restent sceptiques ? (Baisse de la production de pétrole : quatre questions sur l’accord de l’OPEP) 

Voir les commentaires