Portrait : Éric Lainé, Président-Fondateur de Crédit Courtier de France

Eric Lainé - Crédit Courtier de France

Mis à jour il y a 4 semaines

L’équipe de WeShareBonds s’est entretenue avec Éric Lainé. Il est président et fondateur de Crédit Courtier de France, réseau de franchises spécialisées en crédit immobilier, fondé en 2014. Il répond à toutes nos questions sur le métier de courtier lors de cette interview.

Bonjour Éric, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Après avoir exercé des fonctions de cadre dirigeant et mandataire social dans le monde bancaire et immobilier pendant 25 ans, j’ai fondé Crédit Courtier de France en 2014. Ma société de courtage en crédit et assurance est destinée aux particuliers et professionnels. Son modèle économique est spécifique, et bénéficie de l’expertise d’un réseau de salariés issu du monde bancaire.

Quel parcours avez-vous suivi ? Comment devenir courtier ?

J’ai suivi une formation de comptabilité à l’ISCA Paris. Par la suite, j’ai évolué dans divers domaines : comptabilité, finance et immobilier. J’ai exercé divers métiers, notamment ceux de directeur adjoint réseau au sein de Crédit Foncier de France pendant plus de 10 ans ainsi que Directeur Général chez Habitat Plus Maisons Individuelles, avant de fonder ma société de courtage en mai 2014.

Pouvez-vous nous expliquer votre activité ?

J’ai une double activité. Je développe l’enseigne CREDIT COURTIER DE FRANCE à travers un réseau d’agences franchisées dans le courtage en crédit et assurance. Mon autre activité est la pratique opérationnelle du métier de courtier IOB et IAS, c’est-à-dire Intermédiaire en Opérations de Banque ainsi qu’Intermédiaires en Assurances (IAS) avec des agences et des salariés en propre.

En quoi consiste le métier de courtier ? Quelles sont vos missions ?

Notre mission en tant que courtier est de rechercher pour nos clients « particuliers et professionnels » des solutions dans tous les domaines de financements. L’objectif principal de la profession de courtier est d’apporter un conseil d’expert en termes de financements en amont de toute opération. Ainsi, nous devons disposer d’une offre large pour répondre à tous les besoins (prêt immobilier amortissable, In Fine, Prêts relais, Crowdfunding…). Face à la particularité du profil de chaque emprunteur, nous leur proposons les meilleures offres et produits financiers sur mesure. Lorsqu’un client fait appel à nous, nous avons également pour rôle de l’accompagner jusqu’à la réalisation de son projet, que ce soit sur le court ou le long terme.

Pouvez-vous expliquer la différence entre le courtage pour les particuliers et pour les professionnels ?

À quoi sert un courtier ? Quelle serait sa définition selon vous ?

Le professionnel, ou la personne morale, a besoin d’être face à un expert qui est à l’écoute de ses besoins. Le courtier anticipe tous ses projets ce qui représente une source de valeur qu’il ne retrouve pas toujours au sein de sa banque traditionnelle. Faire appel à un courtier pour une opération professionnelle passe par le transfert des démarches administratives et des négociations tarifaires. Le professionnel veut au final une solution clé en main dans un climat de confiance totale. La rémunération est établie à l’avance et demeure en totale intégrité face au choix final, c’est ce qui plait aux professionnels. En tant que professionnel de la négociation, le courtier va se charger de trouver LA solution adaptée et sur mesure sans pour autant être la moins chère.

Quels sont les divers métiers de courtage ?

Il existe divers métiers dans le courtage :

  • Crédit immobilier : le courtier négocie le montage financier directement avec les banques : la durée du prêt, le taux d’intérêt, les quotités d’assurance et leurs coûts, les garanties, les frais de dossiers et les contreparties demandées par la banque.
  • Prêts personnels : le courtier en crédit personnel est un intermédiaire qui a pour rôle de proposer pour le compte de la banque des solutions personnalisées, et ce, en toute sécurité pour l’emprunteur. Ce domaine est fortement réglementé et la confiance entre courtier et banquier repose sur la qualité des dossiers réalisés.
  • Prêts professionnels : le courtier présente un dossier pré-analysé qui mettra en avant les points forts du projet afin de négocier auprès des banques les conditions de crédit les plus favorables et adaptées pour ses clients professionnels (personnes morales).
  • Prêts locatifs et technique (IN FINE) : faire appel à courtier en crédit immobilier est utile au cours des étapes de recherche de l’investissement. Les conseils donnés permettront de s’orienter vers la solution adaptée à sa situation personnelle, financière ou fiscale. Alors, le montage de prêt pour un achat locatif se fera sur mesure. Le courtier peut négocier la suppression des frais de dossier, la gratuité des produits bancaires, ou bien le retrait des indemnités de remboursement anticipé.
  • Crédits spéciaux (montage atypique) : grâce à son expérience et ses relations, le courtier peut faire appel à diverses banques afin de pouvoir financer divers montages atypiques. Par exemple, passer un patrimoine de l’IR à l’IS, restructurer une dette, regrouper des crédits ou encore obtenir une ligne d’encours.
  • Conseils en crédit : le statut du métier de courtier lui permet de travailler en lettre de mission, souvent utilisé dans le cadre d’un conseil personnalisé pour un client qui souhaite préparer une opération financière et négocier directement avec son banquier. Dans ce cas, un forfait d’honoraire s’applique selon l’opération conseillée.
Le courtier en assurance :
  • Assurance emprunteurs : le courtier en assurance de prêt a pour mission de conseiller le client en fonction de son profil « d’assuré » (TNS, salarié, métier à risque…) et de sa situation personnelle (marié, célibataire, père de famille). Il va le conseiller également sur la quotité d’assurance selon l’opération (% sur capital emprunté). Il se charge alors de trouver la proposition la plus adaptée aux besoins clients et de faire un état comparatif des offres du marché pour offrir à son client le tarif adapté.

Pourquoi les personnes physiques comme morales font appel à des courtiers ?

Les personnes physiques et morales ont le réflexe de faire appel à nous. En effet, avec plus de 45% de parts de marché, le métier d’IOBSP est devenu incontournable et irréversible. Notre disponibilité face aux acteurs bancaires ne fait plus l’objet d’un doute. Nos horaires sont flexibles ce qui nous permet de nous adapter à tous les clients. Nous pratiquons des rendez-vous sur le lieu de travail des clients ou à leur domicile, au regard de ce qui les arrange. Et ce, dans des tranches horaires très variables.

De même, nos outils sont 100% digitaux et permettent de s’adapter facilement selon la volonté des clients. En tant que courtiers, nous sommes des experts et spécialistes, nous mettons notre savoir-faire au profit des professionnels de l’immobilier et de leurs clients. Notre mission est de défendre le pouvoir d’achat et les intérêts de nos clients. Nous les aidons à mieux comprendre les services bancaires et leurs intérêts au quotidien. Nos banques partenaires sont des alliées et nous recherchons toujours à répondre aux besoins des clients avec intégrité.

Quelles sont les difficultés qu’un courtier peut rencontrer, en termes de financement notamment ?

Nous sommes régulièrement en amont des projets de nos clients. Cela permet d’anticiper leur opération selon les critères bancaires « du moment ». Toutefois, nous pouvons être confrontés à plusieurs difficultés face aux banques partenaires traditionnels. Notamment au sujet du délai d’étude au cours de certaines périodes (congés ou encore fin d’année avec priorité aux prêts réglementés PTZ par exemple). Il existe également d’autres difficultés auxquelles nous pouvons être confrontés : lorsque le banquier a atteint ses objectifs, les critères HCSF ou critères propres à la banque à l’instant T.

De même, il est possible que les contreparties demandées aux clients soient trop importantes ou encore que l’absence de délégation sur certaines opérations pose problème (notamment des dossiers qui partent au siège de la banque à un comité des risques). D’autres cas de figure peuvent entrainer des difficultés pour le courtier : l’encours clients peut freiner une nouvelle opération, les durées proposées ne correspondent pas toujours à la demande ou aux besoins des clients, le refus d’une société de caution sans recours à une garantie réelle…

Pourquoi proposer une solution comme WeShareBonds à vos clients ?

Est-ce lié aux problèmes de financement, ou peut-être aux délais trop importants exercés par les banques ?

WeShareBonds, expert du crowdfunding immobilier, permet d’être face à des spécialistes et professionnels sur un tunnel d’activité spécifique. Cela permet tout de suite de gagner du temps. En effet, les interlocuteurs sont « calibrés » pour filtrer dès le départ l’intérêt de discuter ou non d’une affaire. Un interlocuteur dédié permet d’échanger régulièrement et instaure une relation de confiance, chose indispensable afin de créer un bon partenariat. L’intérêt du client est pris en compte par les membres de l’équipe de WeShareBonds. Celle-ci est entourée d’experts possédant un jugement de valeur sur chaque opération.

Comment avez-vous découvert WeShareBonds ?

J’ai découvert WeShareBonds grâce à sa bonne réputation ainsi qu’à divers articles parus dans la presse.

Quel accompagnement vous propose WeShareBonds ?

WeShareBonds offre un accompagnement personnalisé. Avec notamment, un interlocuteur dédié qui propose un suivi régulier dans les offres, une discussion ouverte ainsi que de la transparence sur les conditions financières.

Quels sont les avantages des financements par WeShareBonds ?

Les financements de WeShareBonds ont de nombreux avantages, comme : une rapidité d’exécution, un interlocuteur dédié comme je le mentionnais précédemment. La plateforme de crowdfunding offre également des solutions clé en main qui sont absentes dans les banques traditionnelles. Cette solution possède d’autres avantages liés notamment à l’utilisation d’outils modernes de gestion. WeShareBonds propose aussi une offre large et différenciante.

FAQ :

Est-ce qu’un courtier immobilier est payant ? Y a-t-il des frais de dossier ?

Lorsque vous faites appel à un courtier immobilier, des frais de dossier s’appliquent.

Comment est payé un courtier ?

Le courtier peut aussi être commissionné par la banque en qualité d’apporteur d’affaires. Sa rémunération varie au regard de l’accord établi avec la banque et en fonction du montant du crédit ainsi que du statut de l’emprunteur (client ou prospect).

Les courtiers peuvent-ils négocier les taux d’intérêts ?

L’une des missions des courtiers est de négocier avec les institutions bancaires afin d’obtenir les meilleures conditions d’emprunt pour leurs clients (professionnels comme particuliers). Pour ce faire, ils font appel à diverses banques partenaires et utilisent la concurrence afin de négocier les meilleures conditions pour l’emprunt.

Publication originale le 4 novembre 2021, mise à jour le 4 novembre 2021

Sujet(s):

Articles recommandés