Présidentielles 2017 : Les Programmes fiscaux – Macron/Le Pen


Le duel du deuxième tour de l’élection présidentielle française entre Emmanuel Macron et Marine Lepen se propose comme un « Choc des Titans » sur tous les domaines y compris la fiscalité. Le dernier quinquennat a connu une créativité inégalée en termes de fiscalité… Sans être exhaustif plusieurs mesures générales impactant les ménages et les entreprises : taux de TVA, fiscalisation des heures supplémentaires, CICE pour les entreprises, remise à plat des seuils de l’ISF, taxe à 75% sur les hauts revenus, changement de l’affectation de la CSG-CRDS afin de pouvoir taxer les non-résidents européens, etc.

Par ailleurs des changements plus structurels pour les épargnants avec l’alignement de la fiscalité du travail et du patrimoine.

A l’occasion des élections présidentielles, quelles seraient les principales mesures fiscales envisagées par Emmanuel Macron et Marine Le Pen, en se focalisant sur les mesures spécifiques pour les épargnants ?

ISF : Macron réformateur, Lepen garde la loi

ISF entre Macron et Lepen

Immobilier

la fiscalité de l’immobilier entre Macron et Lepen

Barème fiscal

la barème fiscal entre Macron et Lepen

Succession

macron et lepen à propos de la fiscalité des successions

Plusieurs autres mesures fiscales ont été annoncées (exonérations de la taxe d’habitation, fiscalité de heures supplémentaires…) mais qui ne concernent pas spécifiquement les épargnants.

Au global concernant l’ISF, les deux candidats ne prennent pas de risques en suivant l’opinion majoritaire portant sur son maintien. Marine Le Pen optant pour le statut quo, Emmanuel Macron proposant de réorienter l’investissement vers « l’économie réelle » et de « taxer la rente immobilière » sans cependant plus de précision.

La taxe à 30% d’Emmanuel Macron aura tendance à renchérir la fiscalité de placement pour les petits patrimoines (avec cependant par ailleurs la possibilité d’individualiser la déclaration dans les couples). De manière générale la situation semblerait plus favorables pour les gros patrimoines.


Voir les commentaires